Article mis en avant

Des groupes de parole pour les orphelins devenus adultes

cropped-6790353011_1661a69dd7_o2.jpgL’Association des Orphelins Devenus Adultes est une association de Loi 1901. Son objectif est de créer un espace de rencontres et d’échanges pour les personnes qui, enfants, ont perdu leurs  parents et qui, aujourd’hui, rencontrent des difficultés liées à leurs blessures d’enfance.

L’association est en train de constituer un premier groupe de parole animé par un psychothérapeute à Paris. Groupe ouvert à tous ceux qui, enfants, ont perdu leurs parents entre 4 et 12 ans. Si vous êtes intéressés, contactez-nous ! Confidentialité assurée.

Retrouvez-nous également sur Facebook !

Serge Moati, le « vieil orphelin »

Dans son émission « Jour de Fred » sur France Inter, Frédéric Mitterrand reçoit le journaliste et réalisateur Serge Moati à l’occasion de la parution de son récit autobiographique «Le vieil orphelin», aux éditions Flammarion.

Serge Moati, le « vieil orphelin », ne sait pas si c’est vraiment une chance d’avoir « perdu » son père et sa mère lorsqu’il avait onze ans. Ce qu’il sait, c’est qu’on a toujours l’âge de cette perte, cruelle, mais fondatrice. Absents toujours présents. Serge se souvient : une vie mouvementée, souvent drolatique et hasardeuse. Une vie remuée. Une vie pourtant.

A réécouter sur le site de France Inter

moati

Invisibles orphelins

51iQc-XBJnL__

Conseil de lecture : » invisibles orphelins » ouvrage collectif dirigé par la psychologue Magali Molinié.

Ils sont plus de 500 000 en France aujourd’hui, soit en moyenne un écolier orphelin par classe. Souvent confondus avec les enfants abandonnés ou adoptés, ces enfants et ces jeunes qui ont perdu un de leurs parents, ou les deux à la fois, n’apparaissent dans aucune statistique. Les singularités de leurs parcours restent méconnues. Ils forment une communauté invisible, marquée par un fort sentiment d’isolement, d’illégitimité, parfois de honte. A en croire Serge Moati, devenu lui-même orphelin à l’âge de 10 ans : « Ce n’est jamais fini, abouti. Un orphelin ne peut pas se sentir légitime. » Plaidoyer pour sortir les orphelins de l’ombre, cet ouvrage réunit des contributions d’historiens, de psychologues, de médecins, de sociologues et de personnalités publiques. Appuyé sur des témoignages souvent poignants, il restitue avec sensibilité la manière dont un enfant vit la perte d’un parent, et propose des clés pour l’accompagner au mieux dans son deuil, l’aider à grandir et à se construire.

 

Renaître orphelin : un livre de Florence F.Valet

renaitre orphelinConseil de lecture

Que savons nous desséquelles d’un deuil dans l’enfance sur le devenir adulte ? 
Florence F. Valet s’intéresse à une réalité méconnue aux graves conséquences sociologiques et psychologiques. La sociologue milite pour une meilleure reconnaissance de l’orphelinage et du veuvage précoce. Une problématique devenue taboue dans nos sociétés contemporaines.